Banques et assurances en France  


Dossiers et Outils

    Guide du Crédit
    Simulateur de Prêt
    Actualités Sociétés CAC 40
    Lexique termes bancaires

Les établissements bancaires

    Banques en France
    Organismes de crédits
    Marchés Interbancaires

   Zoom sur...

    Axa Banque
    AGF Banque
    Banque Cortal
    Banque Courtois
    Banque Populaire
    BNP Paribas
    Boursorama Banque
    Caisse d'Epargne
    CIC Banque

Les sociétés d'assurances

    Compagnies d'assurances
    Courtiers en Assurances
    Mutuelles d'assurances
    Ass. Maritimes Transports

Banques Assurances
 








 Sommaire

 Types de projets

 Votre Budget

 Le Recours au Crédit

 Votre Endettement

 Etablissements prêteurs

 Famille de crédits

Votre Endettement
Si tous les mois, vous avez les capacités d'épargner ce dont vous avez besoin pour payer des mensualités sans vous retrouver à découvert, alors vous êtes paré pour entrer la tête haute dans un établissement de crédit. Demandez maintenant à votre établissement de crédit ce à quoi cette disponibilité vous donne accès. Cela dépendra également du prix de votre projet, des délais de remboursement que vous voulez vous donner et des frais nouveaux induits par votre acquisition.
Un point sur votre budget

Il s'agit, dans un premier temps, d'évaluer vos dépenses et revenus annuels, fixes et modulables, et de tout ramener sur une base mensuelle, afin de voir si vous pourriez rembourser une mensualité d'un certain montant.
Prenez du temps, calculette à l'appui, car cela n'est pas toujours simple. Et votre banquier vous le demandera de toutes façons.

Votre Budget

Pour connaître l'état de vos dépenses, aidez vous d'un tableau (télécharger le tableau). Ce tableau recense les postes de dépenses les plus fréquents : Vous ne serez tenté d'en oublier, ce qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Ajoutez sur des lignes spéciales les dépenses propres à votre foyer.
Ce tableau vous montrera clairement si une épargne se dégage de vos comptes, et si elle suffit, sans prendre de risques, à alimenter le paiement des mensualités que vous envisagez.

Votre budget prévisionnel

Cette étape est cruciale. Vous montrerez ainsi à votre banquier votre capacité d'anticipation et de projection dans l'avenir. Cela consiste à dresser le même budget mensualisé, en tenant compte des remboursements du crédit et des économies et, surtout, des dépenses liées à la nouvelle situation. Il faut être réaliste et ne rien oublier, comme cela arrive souvent.

Vous achetez une voiture plus puissante, vous consommerez plus et vous paierez plus pour son assurance et son entretien. Combien de familles oublient également, en s'engageant sur un crédit immobilier de 15 ans, qu'elles perdront les différentes allocations personnalisées. C'est une erreur de ne pas prendre cela en compte.

De même, si vous avez mis dans votre nouvelle maison des peintures moyennes, des outils électroménager qu'il faudra changer au bout d'un moment, prévoyez de l'argent pour les remplacer. Vous ne pourrez pas y couper, et il n'en faut parfois pas plus pour verser dans le surendettement.
Cet exercice peut aussi vous apporter de bonnes nouvelles : Si vous prévoyez de placer votre enfant à la crêche, vous économiserez probablement des frais de nourrice nettement supérieurs.
Augmenter sa capacité d'épargne

Il faut que vous fassiez la guerre aux dépenses inutiles. Si vous dépensez trop, appuyez-vous sur le tableau pour essayer de trouver où vous pourriez "gratter" des et lancez vous dans une campagne d'économies. Voila quelques petits conseils qui vous permettront de diminuer vos dépenses courantes.

- Quand vous partez faire des courses, dressez une liste des produits à acheter et surtout suivez-là.

- Faites vos courses 1 à 2 fois par mois, et non par petites visites : Mieux vaut 1 gros chariot que 50 petits paniers...

- Comparez les prix au kilo et au litre, et ne regardez pas que les prix par article.

- Achetez les produits "Premiers Prix" dont beaucoup sont de qualité tout à fait normal.

- Echappez à vos impulsions et n'achetez que des produits réellements utiles, et faites vos courses après le repas, vous serez moins tenté.

Les Dépenses

Ne vous brimez pas pour autant, mais il est nécessaire de préserver une épargne de sécurité, même mal rémunérée, mais disponible en cas d'imprévus.
Trop d'évènements peuvent aujourd'hui remettre en cause un brillant montage financier. Une panne mécanique sur votre voiture, envoyer votre enfant en vacances et vous seriez peut-être dans la zone dangereuse.
Une famille qui, tous les mois, se retrouve à zéro pour pouvoir se payer un magnétoscope, ne dégageant aucune épargne, vivra très mal les choses. Elle ne se donne aucun droit à l'erreur ni marge de manoeuvre.

Il n'est pas non plus question de trop serrer vos dépenses. Un week-end par ci, un cinéma par là, un joli bijoux pour madame sont des dépenses incontournables, n'en déplaise aux tenants de la rigueur à outrance.
Ne les supprimez pas car elles conditionnent votre équilibre psychologique, individuel et familial, et même si votre prêteur laisse entendre que vous pourriez vous en passer, ne le croyez pas. Trop de familles, confinées dans l'effort, craquent un jour après quelques mois de sévères économies, et commettent des folies.
Etablissement prêteur
 

Liens Commerciaux


Banques et assurances en France

- Actuellement 8 vis. sur le site - Partenaires - Ajouter ce site à vos Favoris - Copyright © 2008 - Contact